Info partenaire : séminaire sur la perception des valeurs

 

 

SEMINAIRE LA PERCEPTION DES VALEURS

 

les 4 avril, 23 mai, 27 juin, 4 juillet 2008

 

animé par B. Olszewska et F. Sebbah

 

Dans le cadre du séminaire pluriannuel :

« Observer et décrire le réel : pratiques de catégorisation » organisé dans le cadre du projet régional Apprentissage et Sens Commun (UPJV-CURAPP & UTC-COSTECH)

http://www.utc.fr/asc

Info partenaire : séminaire sur la perception des valeurs dans ACTUALITES doc seminairelaperceptiondesvaleurs.doc


Bilans et acquis, séance de clôture pour l’année 2007-2008.

 

 

Le mardi 8 avril à 19h, aura lieu la séance de clôture du Groupe de Recherches Théoriques pour l’année 2007-2008. Cette séance sera commune aux deux séminaires, A (« Méthodes de dramatisation ») et B (La technique à l’oeuvre), et sera consacrée à un bilan des travaux et à une première approche des acquis de ces neuf séances. La discussion sera animée par Nicolas Ferrier, Denis Guénoun, Johann Holland et François Sebbah, animateurs de ces travaux.

 

 

 

 

 

 

Info partenaire : séminaire sur la perception des valeurs

SEMINAIRE LA PERCEPTION DES VALEURS

 

les 4 avril, 23 mai, 27 juin, 4 juillet 2008

 

animé par B. Olszewska et F. Sebbah

 

Dans le cadre du séminaire pluriannuel :

« Observer et décrire le réel : pratiques de catégorisation » organisé dans le cadre du projet régional Apprentissage et Sens Commun (UPJV-CURAPP & UTC-COSTECH)

http://www.utc.fr/asc

Info partenaire : séminaire sur la perception des valeurs dans ACTUALITES doc seminairelaperceptiondesvaleurs.doc

Guy Debord : spectacle, théâtre et situation.

Guy Debord : spectacle, théâtre et situation. dans ACTUALITES Debord-GRT

 

La cinquième séance du séminaire A « Méthodes de dramatisation » aura lieu en Sorbonne le mardi 25 mars 2008, à 19h00 dans la bibliothèque Ascoli (escalier C, 2ème étage gauche).

A cette occasion Nicolas Ferrier ouvrira la discussion par une présentation du travail critique de Guy Debord.

 

 

« En 1957, Guy Debord et quelques amis fondent l’Internationale situationniste. Il la dissout 15 ans plus tard. Entre-temps, mai 68 et son cortège d’espoirs et de désillusions sont passés par là. Mais le travail de Debord continue, définitivement marqué par l’activité collective de l’I.S, d’une rare intensité créatrice.

 

Nous nous attacherons à présenter brièvement en quoi a consisté ce travail critique, tant sur le plan théorique que pratique, de la société capitaliste de son temps. Dans le droit fil de l’une des problématiques ouvertes par le séminaire A, nous nous attarderons particulièrement sur l’utilisation de référents théâtraux majeurs chez Debord. Nous verrons en quoi certaines notions et théories de théâtre, mises au travail hors de leur champ spécifique, peuvent s’y révéler particulièrement fécondes. Et dans quelle mesure quelques unes d’entre elles, notamment le « spectateur » et la « situation », peuvent continuer à interroger notre temps. »

 

Extrait d’une bibliographie :

Guy Debord, La Société du Spectacle, éd. Buchet-Chastel, 1967, Gallimard, coll. Folio, 1992.
Jean-Paul Sartre, La Nausée, Gallimard, 1938, coll. Folio, 1972.
Jean Racine, Bérénice, première publication en 1671, Garnier Flammarion, Livre de Poche, 1988.
Bertolt Brecht, Ecrits sur le théâtre 1, traduit de l’allemand par Béatrice Perregaux, Jean Jourdheuil, Jean Tailleur et Guy Delfel, L’Arche éditeur, 1972.

 

Nicolas Ferrier

 

Nicolas Ferrier est né en 1969. Après avoir suivi des études de philosophie et une école de théâtre, il met en scène En attendant Godot de Samuel Beckett. Intermittent du spectacle durant quelques années, il fait de l’assistanat à la mise en scène, de la production et de la régie technique et générale pour différentes équipes artistiques travaillant à un niveau local, national ou international. Aujourd’hui chargé de cours en Arts du spectacle à l’université de la Sorbonne-nouvelle Paris III et en Médiation culturelle de l’art à l’université de Provence Aix-Marseille I, il écrit une thèse sur le théâtre et les situationnistes, sous la direction de Denis Guénoun (Paris-IV Sorbonne). Il poursuit des travaux artistiques qu’il présente non régulièrement dans des lieux privés et publics.

 

 

 

L’oeuvre et son dispositif critique

analyse du film le Mystère Picasso

 

L'oeuvre et son dispositif critique dans ACTUALITES picasso-montage

La quatrième séance du séminaire B « la technique à l’oeuvre » aura lieu en Sorbonne le mardi 11 mars 2008 à 18h00, salle de conférence D035 (rez-de-chaussée) de la Maison de la Recherche de l’Université Paris-Sorbonne, 28 rue Serpente 75006 Paris. A cette occasion Johann Holland proposera une analyse du film Le Mystère Picasso (Henri-Georges Clouzot, 1956).

 

 

Johann Holland

 

 

 

Formé à l’Université de Technologie de Compiègne, Johann Holland est ingénieur de recherche au CNRS où il participe à des projets de préservation des patrimoines artistiques et culturels. Il accompagne également l’Institut de Recherche et d’Innovation du Centre Pompidou dans son activité de réflexion et de développement de technologies éducatives et collaboratives.

Au carrefour de la transmission des savoirs et du partage des émotions, toute son activité le conduit à interroger personnellement la dimension technologique de toute création, et l’engagement éthique et politique que cela suscite. Sa production audiovisuelle et les analyses cinématographiques qu’il donne sont le reflet de cette interrogation.

CVphoto dans ACTUALITES

 

Du drame au concret. Théorie de la « mise en scène » philosophique chez Georges Politzer

Du drame au concret. Théorie de la

 

La quatrième séance du séminaire A « méthodes de dramatisation » aura lieu en Sorbonne le mardi 19 février 2008 à 19h, dans la bibliothèque Ascoli (escalier C, 2ème étage gauche).

 

Nous accueillons à cette occasion M. Aldo Pardi, doctorant de philosophie à l’université de Paris I Panthéon-Sorbonne, pour une réunion de travail autour de l’oeuvre de Georges Politzer.

 

L’entrée en est libre.

 

 

 

« Politzer a considéré la psychanalyse comme un champ qui bouleversait les catégories scientifiques et philosophiques de son temps, en ouvrant la possibilité d’une nouvelle approche de la connaissance. Cette approche, finalement capable de se rattacher à l’histoire « concrète », est à même de démasquer et d’éliminer les limites présentes à l’intérieur de la science, véritable point de départ d’un débat qui continue encore aujourd’hui.
La philosophie de Politzer est née en conflit avec les principales écoles psychologiques de son temps, dont il a voulu montrer les étroits liens avec la philosophie formaliste et spiritualiste, et en particulier celle de Bergson : nous passerons en revue des arguments critiques de Politzer au regard de la philosophie de Bergson, ce qui nous permettra d’approfondir la théorisation d’une contiguïté essentielle, au niveau épistémologique, entre philosophie et psychologie. Nous concluerons notre propos par des réflexions sur l’héritage de Politzer. Nous mettrons en évidence l’importance de deux philosophes qu’il a directement influencé, et qui lui ont reconnu la valeur d’un maître : Althusser et Merleau-Ponty. » (A. Pardi)

Aldo Pardi est titulaire d’une thèse de doctorat Procès sans sujet, transindividuel et matérialisme aléatoire chez L. Althusser, sous la direction du professeur Etienne Balibar, Paris X Nanterre. Actuellement, il travaille à une seconde thèse de recherche en philosophie auprès du « Centre d’histoire des systèmes de pensée modernes » (CHSPM), à l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne, sous la direction du prof. Jean-François Braunstein.
Bibliothécaire/chargé du service de bibliographie et support à la recherche (Pérouse, Italie), Aldo Pardi est également éducateur professionnel depuis 1996, spécialisé dans les mineurs, les délinquants, les personnages âgées et les porteurs d’handicaps. Il collabore, écrit, et traduit dans de nombreuses revues (Association italienne “L.Althusser”, Pise. Revue de psychologie, philosophie et culture Aperture, Rome. Revue de philosophie Jura Gentium, département de Philosophie du Droit de l’Université de Pise. Revue télématique de philosophie Kainos, etc.). Il est aussi auteur de poésies : Il cervello e i nervi (Le cerveau et les nerfs), Florence, Éditions Paideia, 1998 ; Passages, Pérouse, Era Nuova, 2007.

 

 

Aldo Pardi

  aldo_pardi dans ACTUALITES
Quelques documents à titre bibliographique :  

  • Georgers Politzer, Critique des fondements de la psychologie, P.u.f., Paris, 1974 (en particulier les pages : 12, 31, 38-39, 42-43, 48-49, 51-53, 61, 63).

  • Gorges Politzer, Psychologie mythologique et psychologie scientifique, dans, Écrits II. Les fondements de la psychologie, Les Éditions Sociales, Paris, 1969, p. 57 – 131 (en particulier les pages: 80-84, 89, 94).

  • Henry Lefebvre, La somme et le reste, Klincksieck, Paris, 1989, 1974 (en particulier les pages: 389-449).

  • Louis Althusser, Psychanalyse et sciences humaines. Deux conférences, Biblio essais, Paris, 1996 1974 (en particulier les pages : 32-41).

1234
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog du niveau intermédiaire
| paroisdedouche