GROUPE DE RECHERCHES THÉORIQUES (GRT)

Année 2007-2008 :

Ecritures théoriques (Arts, lettres, « technosciences »)

 

Organisé en collaboration entre l’Université Paris-Sorbonne (Ecole Doctorale III, Littératures françaises et comparées) et l’Université de technologie de Compiègne (EA : COSTECH)

Direction : Denis Guénoun

Coordination : Nicolas Ferrier
Comité d’organisation : Denis Guénoun (Paris IV), François-David Sebbah (UTC), Johann Holland (CNRS)


 

Le Groupe de Recherches Théoriques entame sa deuxième année. L’année 2006-2007 avait pour thème général « Expériences théoriques », et comprenait un cycle de conférences publiques, ainsi que des séances de travail en groupe plus restreint. Les conférences, disponibles sur internet, seront réunies en un volume, publié en 2008 aux Editions des Solitaires Intempestifs (1).

L’année 2007-2008 sera organisée selon un principe différent. Deux séminaires distincts se tiendront parallèlement, dont les séances seront alternées. L’un, animé par Denis Guénoun, prendra pour objet les « Méthodes de dramatisation ». Il sera proposé comme séminaire d’accompagnement à la réflexion sur la recherche pour les doctorants de l’Ecole Doctorale III de l’université Paris-Sorbonne. L’autre séminaire, animé par François-David Sebbah et Johann Holland, sera consacré à « La technique à l’œuvre ». Ces deux activités ont été pensées comme distinctes, mais non cloisonnées. Les deux réflexions portent sur la question des rapports entre l’écriture et la production théorique. Les animateurs souhaitent que des passages s’établissent entre les recherches. Des séances communes aux deux ateliers sont prévues dans les calendriers. Cette volonté de croisement prend racine dans la collaboration active des organisateurs, et répond à la vocation interdisciplinaire du GRT – dont témoigne ici la coopération de deux universités, l’une littéraire et l’autre d’orientation technique et scientifique.

 

(1) Cet ouvrage réunira les textes de Jean-Baptiste Brenet (Paris X), Judith Butler (Berkeley), Michel Deguy (Paris VIII et revue Po&sie), Thomas Dommange (Montréal), Denis Guénoun (Paris-Sorbonne), Sarah Kay (Princeton), Bernard Stiegler (Centre Pompidou) et Marcello Vitali Rosati (Pise).